En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK


> Psychologie / Psychiatrie

Le cancer blues, prendre en charge l'après-maladie

L’association Etincelle est très attachée à prendre en charge les patient(e)s qui se retrouvent bien souvent seul(e)s lorsqu’elles ne sont plus traitées dans leur centre de soins.

Catherine ADLER-TAL - Vice-présidente d’Etincelle

Réalisation : Gaël de Vaumas  - Publication Acteurs de santé
Liens d'intérêts
Source : Press Tv News  Publié le 13 octobre 2018, révisé le 13 octobre 2018
S'abonner au flux rss
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer à un ami Plus...

L’association Etincelle est très attachée à prendre en charge les patient(e)s dans l'après-maladie car lorsque les personnes ne sont plus traitėes dans leur centre de soins, elles n'ont plus toujours accès aux soins de support - esthétique, psychologique - proposés par l'hôpital ou la clinique et se retrouvent bien souvent seules.

"De nombreuses patientes se trouvent démunies dans l’après maladie C’est ce que j'appelle « le cancer blues », ce sentiment d'abandon qui peut exister lorsque le médecin annonce la rémission ou une guérison. Les patientes se retrouvent alors au creux de la vague. Leur entourage s'empresse d'oublier, or ce n'est pas comme ça que ça se passe. C'est extrêmement difficile de remonter la pente, c'est très angoissant. De nombreux paramètres font que l'après maladie est une période compliquée : on dit souvent que ce n'est pas sur les champs de bataille que les soldats font des dépressions, mais après, une fois la guerre terminée. Là, c’est un peu la même chose : quand on est dans l'action, en chimio, on se bat même si on peut avoir des moments de dépression, c'est surtout après - quand on réalise - qu’on se sent assez seul. Etincelle s’implique tout particulièrement pour accompagner les femmes lors de ce moment particulièrement délicat."  

> Adresser un don à l’association : http://www.etincelle.asso.fr

  • LE CANCER BLUES, PRENDRE EN CHARGE L'APRÈS-MALADIE
    Catherine ADLER-TAL
    Vice-présidente d’Etincelle
  • LE DSM-5 : UN LANGAGE INTERNATIONAL POUR LA PSYCHIATRIE
    Dr. Marc-Antoine CROCQ
    Médecin Psychiatre - Hôpital Rouffach - Haut-Rhin - Co-coordinateur du DSM-5
  • DSM-5, UN LANGAGE COMMUN EN PSYCHIATRIE
    Pr Marc AURIACOMBE
    Professeur à l'Université de Bordeaux, Hôpital CH. Perrens, CHU de Bordeaux
  • CLASSIFICATION EN PSYCHIATRIE : LES ORIGINES DU DMS-5
    Dr. Marc-Antoine CROCQ
    Médecin Psychiatre - Hôpital Rouffach - Haut-Rhin - Co-coordinateur du DSM-5
  • DSM-5 : LE MANUEL DE PSYCHIATRIE, FRUIT DE 12 ANNÉES DE TRAVAIL
    Pr Marc AURIACOMBE
    Professeur à l'Université de Bordeaux, Hôpital CH. Perrens, CHU de Bordeaux
  • LE DSM-5 : UN SUPPORT DE LA PRATIQUE CLINIQUE EN PSYCHIATRE
    Dr Marc-Antoine CROCQ
    Médecin Psychiatre - Hôpital Rouffach - Haut-Rhin - Co-coordinateur du DSM-5
  • PSYCHIATRIE - LE DSM-5 : UN OUTIL DE PARTAGE AVEC LE PATIENT
    Dr. Marc-Antoine CROCQ
    Médecin Psychiatre - Hôpital Rouffach - Haut-Rhin - Co-coordinateur du DSM-5
  • DSM-5 : UN OUTIL D'AIDE AU DIAGNOSTIC EN PSYCHIATRIE
    Pr Marc AURIACOMBE
    Professeur à l'Université de Bordeaux, Hôpital CH. Perrens, CHU de Bordeaux
  • LES ADOLESCENTS PRÉOCCUPÉS PAR LES VIOLENCES
    Samuel LEMITRE
    Psychologue, Directeur EIDO, Centre de soins des traumatismes et des violences
  • LES HYPOCONDRIAQUES MALADES DE L'INFO SANTÉ ?
    Michèle DECLERCK
    Psychologue
  • L'HYPOCONDRIAQUE OU LE MALADE MALGRÉ LUI
    Michèle DECLERCK
    Psychologue
  • LA SEXUALITÉ, MARQUEUR DU PASSAGE À L'ADOLESCENCE
    Olivier DOUVILLE
    Psychanalyste et anthropologue
Copyright 1998/2018 © PressTVNews - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? - Informations légales - Contact